Exposition 2021

BOTANIQUE

De la littérature botanique à la réalité des jardins

RETOUR A 
LA BIBLIOTHEQUE PATRIMONIALE

Introduction

Pour la première fois, les bibliothèques patrimoniales  d’Ajaccio et de Bastia mettent en regard leurs collections autour d’une exposition sur la science du végétal. Ces ouvrages ont été légués à la Corse par Tommaso Prelà, Lucien Bonaparte, le Cardinal Fesch et Louis Campi, avec une ambition d’excellence pour la population insulaire. 
Suivant de l’évolution de la pensée botanique à travers les âges, l’exposition se décline à travers six grands thèmes : le savoir philosophique dans l’Antiquité, le pouvoir de la médecine et des plantes au XVIe siècle, la botanique en tant que science de l’observation au XVIIe, la renaissance de la botanique théorique et la découverte de nouvelles espèces entre le XVIIe et le XVIIIe, l’art des jardins au XVIIIe, et les progrès scientifiques du XIXe siècle, illustrés en Corse par la création du jardin botanique d’Ajaccio par Napoléon.  

Expositions entre Ajaccio et Bastia

Sénèque

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles."

Antiquité et savoir philosophique

La botanique, science du végétal, est une science très ancienne. Elément de base des civilisations, la plante est utilisée par l’Homme pour se nourrir, se soigner mais aussi se vêtir et peut être déjà se parfumer et se parer.

LIre plus

Conférences

Descriptions de cette exposition virtuelle

LES THèMES

Retrouvez les directement

AJACCIO
Lexique

1

Antiquité et savoir Faire philosophique

La botanique, science du végétal, est une science très ancienne. Elément de base des civilisations, la plante est utilisée par l’Homme pour se nourrir, se soigner mais aussi se vêtir et peut être déjà se parfumer et se parer.

lire la suite

2

Le pouvoir de la médecine et des plantes

Durant près d’un millénaire, les plantes furent nommées et décrites selon les traités antiques. De fait, le mot botanica apparaît vers l’an mil, pour désigner la branche de la médecine chargée d’étudier les plantes médicinales. La botanique est alors également appelée l’étude des « simples » car chaque plante donne un seul type d’extrait médicinal.

lire la suite

3

De l’observation à la description, renaissance d’une science

A la suite de la découverte de nouvelles flores, européennes et exotiques, de nombreux catalogues de plantes médicinales voient le jour tout au long du XVIème siècle. Portée par Fuchs notamment, cette nouvelle conception de la connaissance des plantes, se développe jusqu’au milieu du XVIIème. La botanique devient une véritable science de l’observation.

lire la suite

4

La botanique théorique et la découverte de nouvelles espèces

La Renaissance italienne, reprenant les textes antiques, entraine avec elle un renouveau de la botanique. De plus, la découverte du nouveau monde, les voyages des savants accompagnant les explorateurs, la découverte de nouveaux spécimens végétaux incitent les « rhizotomes » - telle est la dénomination des connaisseurs de plantes à l’époque, à revoir les textes anciens et décrire plus précisément les plantes. Ils ramènent leurs découvertes, commencent à les cultiver dans les premiers jardins universitaires afin de suivre leur développement à des fins de description

Lire la suite

5

L'art des Jardins

Le XVIIIe siècle est celui des jardiniers, comme garants du savoir-faire des jardins à la française et de l’excellence horticole française. Etre jardinier au XVIIIe c’est faire partie d’une corporation, fortement hiérarchisée comme tout métier d’Ancien Régime, forgée en même temps que l'instauration de la monarchie administrative. Il faut en être accepté et prétendre à concevoir différents jardins tels que le potager, le verger ou encore le parc. Mais l’art des jardins est bien plus ancien.

lire la suite

6

Napoléon Botaniste, un jardin botanique à Ajaccio

En Corse, les évolutions de cette science des plantes suivent le schéma général occidental, liées aux nouvelles techniques d’observations, de récolte, de conservation, d’exposition. Suivie par Napoléon, l’idée d’un jardin à Ajaccio a germé de ses lectures et de ses fréquentations avec les savants naturalistes de l’époque mais aussi des idées physiocratiques de son père Charles.

lire la suite
Retour à la bibliotheque 
patrimoniale