James Cook « La fin du mythe Austral » 


James Cook était un navigateur, cartographe et explorateur britannique. Devenu capitaine de la Royal Navy, il est connu en tant que premier Européen à débarquer sur la côte Est de l’Australie. James Cook est également le premier navigateur à avoir cartographié la Nouvelle-Zélande et Terre-Neuve. Né le 7 novembre 1728 à Marton (Middlesbrough) et mort le 14 février 1779 à Hawaï.
Fils d’un petit fermier du Yorkshire, il commence à naviguer très jeune sur les charbonniers de Whitby, petit port de la côte nord-ouest de l’Angleterre. Cook profite de ses années de commerce de charbon en mer pour étudier les mathématiques, la trigonométrie, la navigation et l’astronomie.
Vite remarqué pour ses qualités de marin et de chef, il se voit confier le commandement de l’un des bâtiments. Mais Cook a déjà d’autres rêves : s’engager dans la marine de guerre....

Jean-François de La Pérouse « Le mystère La Pérouse »


Navigateur, savant, diplomate, capitaine de vaisseau. Né au château de Gô, près d’Albi en 1741 et mort en 1788 à, Vanikoro.
Jean-François de La Pérouse commença sa carrière à l’âge de quinze ans dans les gardes-marine. Très jeune, il fait ses armes lors des campagnes du Canada et de Terre-Neuve (nommée Guerre de Sept ans), ainsi que la bataille des Cardinaux (1759). Pendant cinq ans il navigue sur l’Océan Indien (1772-1777).
Il assure des commandements pendant la guerre d’Amérique, et se distingue lors de plusieurs missions des Antilles à la baie d’Hudson. Il est incontestablement l’un des officiers le plus brillant de la flotte, et à trente-huit ans il est nommé capitaine de vaisseau.
La Pérouse se différencie par sa compétence, son intelligence, son esprit scientifique, et son humanité. C’est un chef aimé de ses hommes, méthodique et consciencieux qui organise avec beaucoup de soin ses opérations...

William Dampier « Exploration et piraterie »


Flibustier, écrivain et excellent marinNé à East Coaker en 1652 - mort à Londres en 1715
Fils de fermier, resté orphelin, il se fit mousse. Il se rend à Terre-Neuve dès 1666, puis aux Indes orientales. De 1672 à 1674, il sert dans un bâtiment de la Royal Navy contre la Hollande et participe à deux combats. Malade, il débarque et travaille six mois comme contremaître sur une plantation à la Jamaïque (1674).
Après une expédition dans la baie de Honduras (1675), il publie en Angleterre une description de cette baie (1678). De retour à la Jamaïque, il se fait flibustier (1679). Il pille avec 331 compagnons les comptoirs espagnols des mers du sud et s’empare de plusieurs vaisseaux.